Auteur Sujet: moniteurauto.fr : Volkswagen Golf 1.4 TSI 122 & 2.0 TDI 140 - 11/2008  (Lu 3147 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne pr Burp

  • Membre
  • **
  • Messages: 237
  • Pays: fr
  • Karma: 0
  • Sexe: Homme
  • ... en causerie automobilière
Le moniteur automobile   -   Essai détaillé web : Volkswagen Golf 1.4 TSI 122 & 2.0 TDI 140

  Les points forts: 
   
  + 1.4 TSI
 + Excellent moteur
 + Très bon rapport perfs/conso
 + Comportement sûr et sain
 + Confort très soigné
 + Atmosphère et finition de l'habitacle
 + Bonne sécurité passive
 + Valeur de revente probable

  + 2.0 TDI
 + Bonne évolution du 2.0 TDI
 + Très bon rapport perfs/conso
 + Comportement sûr et sain
 + Confort très soigné
 + Atmosphère et finition de l'habitacle
 + Bonne sécurité passive
 + Valeur de revente probable

  Les points faibles:

  - 1.4 TSI
 - ESP en option seulement
 - Visibilité de trois quarts arrière
 - Ligne un peu trop sage
 - Garantie générale pingre
 - Cherté de certaines options

  - 2.0 TDI
 - ESP en option seulement
 - Visibilité de trois quarts arrière
 - Rapports de boîte trop longs
 - Ligne un peu trop sage
 - Moteur encore un peu bruyant au démarrage à froid
 - Garantie générale pingre
 - Cherté de certaines options 

La 6e génération du best-seller de VW a dû assumer plus tôt que prévu la succession de la Golf V. Beaucoup la voient davantage comme un important restylage que comme un nouveau modèle.

Comparée à sa devancière, la Golf VI est 6 mm plus courte, 19 mm plus large et 36 mm moins haute. Cependant, grâce à des sièges redessinés, elle offre davantage d'espace aux passagers arrière pour un volume de coffre inchangé. Les trains roulants sont ceux de la génération précédente, ce qui est loin d'être un inconvénient compte tenu de ce que cette dernière était au sommet de la catégorie. La direction à crémaillère conserve son assistance électromécanique et les freins sont à disques (ventilés à l'avant) aux quatre roues.

Conduite : 1.4 TSI 156/200 - 2.0 TDI 144/200

Nous avons affaire à deux excellents moteurs, mais le 1.4 TSI réalise un score plus élevé grâce à sa sonorité plus agréable et à son supplément de disponibilité à très bas régime. L'étagement de la boîte du TDI est un peu longuet. Les commandes de boîte sont précises, mais moyennement rapides. Dans les deux cas, l'embrayage se montre doux et progressif. La direction est précise et linéaire. Dommage que son rendu soit trop artificiel. Bonne maniabilité, rayon de braquage correct.

Sécurité : 1.4 TSI 168/200 - 2.0 TDI 160/200

Les disques de frein (ventilés à l'avant) font leur boulot très correctement. Rien à redire en ce qui concerne le dosage. L'amortissement privilégie le confort sans pour autant nuire au comportement. Dans tous les cas de figure, la Golf offre un comportement sûr et sain, tout en restant plaisante à conduire. Rien à redire sur la motricité, si ce n'est que la 1.4 TSI, par ailleurs plus légère de l'avant, s'en tire encore mieux. Dans le domaine de la sécurité passive, la Golf est très bien armée de série.

Confort : 1.4 TSI 172/200 - 2.0 TDI 168/200

Un amortissement confortable, d'excellents sièges, une bonne position de conduite, suffisamment d'habitabilité, une insonorisation de premier ordre, une finition irréprochable et une ambiance intérieure très classe: autant de qualités faisant penser à une voiture du segment supérieur et qui, surtout, permettent à la Golf de se distinguer de ses concurrentes.

Fonctionnalité : 136/200

Le style est typiquement celui d'une Golf, avec un bon gros montant C entravant la visibilité de trois quarts arrière. Le volume du coffre est resté inchangé et sa modularité n'a rien d'exceptionnel. On épinglera aussi un seuil d'accès assez haut. L'instrumentation est complète et soignée, les aspects fonctionnels bien pensés, surtout en Highline. La dotation de série est correcte, sans plus, du moins si l'on excepte l'absence de l'ESP. On note aussi l'excellente qualité de finition.

Budget : 1.4 TSI 148/200 - 2.0 TDI 160/200

Compte tenu des performances, la consommation est très bien maîtrisée. Aux moins grands rouleurs, nous conseillons la TSI. La fréquence des entretiens dépend du style de conduite. La garantie générale est juste «légale», comme chez la plupart des constructeurs européens, et ce malgré l'excellente qualité de fabrication. La 1.4 TSI s'en sort mieux en ce qui concerne le rapport prix/prestations. La TDI conserve un avantage en matière de valeur résiduelle. Reste que la Golf n'est pas donnée, surtout avec quelques options.

Conclusion : 1.4 TSI 780/1000 - 2.0 TDI 768/1000

Moins complexe à fabriquer, la Golf VI doit rapporter plus d'argent à Volkswagen. Cela dit, le consommateur est également gagnant, puisque, dans l'ensemble, elle conserve les qualités de la V, non sans encore progresser sur les plans du confort, de la finition et des possibilités d'équipement. Si vous n'êtes pas un grand rouleur, nous ne pouvons que vous conseiller la 1.4 TSI. Comparativement à la 2.0 TDI 140, elle coûte beaucoup moins. Elle s'avère aussi plus amusante et agréable à conduire. Bref, la Golf VI n'est pas la voiture révolutionnaire dont certains rêvaient déjà. Disons qu'il s'agit plutôt d'un modèle de transition. Elle n'en reste pas moins une voiture remarquablement homogène, qui s'est vu ajouter encore quelques qualités marquantes. Son nom et sa réputation feront sans doute le reste...

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur automobile 1433 du 13 novembre 2008.

http://www.moniteurauto.fr/fr/Magazines_ArticlesDetail.cfm?xArticleID=11838&xSCRIPT_NAME=fr%2FMagazines%5FArticlesList%2Ecfm&xTargetParameters=xArticleModeleGen%3DGolf%26xArticleIdMarque%3D855%26xArticleIdentTypeArticle%3D%26xtype%3D%26xArticleIdentTypeArticleDET%3D%26xArticleIdentTypeArticleCOM%3D
Depuis le 13 février 2009: Golf 6 carat tdi 140, BVM6, 5 portes, sellerie noir titane, jantes Cleveland, peinture gris titane, Alarme, Media-In', Vitres surteintées